Les Sévères : Présentation

Les Sévères feront revenir les frappes à Antioche, celles de Césarée de Cappadoce devenant à leur tour symboliques, mais ouvriront des ateliers d'égale importance à Laodiké et Tyr, probablement à cause de l'intermède de Pescennius Niger. Les sources littéraires parlent en effet d'une « punition «  d'Antioche et d'une intercession de Caracalla auprès de son père avant le retour en grâce.

Les frappes contredisent cette version car les émissions de Laodiké et d'Antioche sont rigoureusement parallèles, celles de Tyr étant encore trop mal reconstituées pour permettre d'inclure la métropole de Phénicie dans un trio d'ateliers principaux fonctionnant à égalité. Les émissions se répartissent toujours entre des types standards frappés en grandes quantités et des types de « présentation », aux bustes variés, souvent à légendes et revers commémoratifs, frappés en très petites quantités.
L'aigle est le revers normal, la Tyché n'apparaît plus que sur quelques monnaies inaugurales. Le même schéma est adopté pour les émissions des ateliers de Tyr et de Laodiké, les revers de présentation étant dans le premier cas le buste de Melqart et dans le second la Tyché de Laodiké, à ses pieds le dieu fleuve local tenant le Phare de la ville dans sa main.
retour
LES TÉTRADRACHMES SYRO-PHÉNICIENS 57 AC / 253 AD.