Gordien III le Pieux

 

Les frappes « normales » reprennent dans un seul atelier, Antioche, avec Gordien III et la nouvelle guerre parthique. La titulature, après avoir repris (un exemplaire connu) la forme romaine de PIUS, la supprime pour revenir, le nom de Gordien en plus à la même titulature que celle de Caracalla. Aucune frappe n'est connue pour Tranquilline.

Les importantes émissions des premier et deuxième consulats qui sont interrompues brutalement en 241, peut-être par une invasion parthe, portent à l'exergue les lettre SC (sauf sur l'émission au bélier). Incongrues sur un monnayage de langue grecque, ces deux lettres seront dorénavant sur toutes les frappes jusqu'à la fin des émissions en 253, même sur l'émission de Philippe fabriquée à Rome et portant en exergue MON URB pour MONETA URBIS.

Ce SC pose bien entendu des questions d'interprétation concernant l'existence d'un Sénat à Antioche et la responsabilité des frappes, locales ou impériales. Les émissions reprendront avec un nouveau symbole, le bélier courant tête retournée sous la lune, déjà bien connu sur des bronzes d'Antioche.
retour
LES TÉTRADRACHMES SYRO-PHÉNICIENS 57 AC / 253 AD.