Les étalons successifs

 

L'analyse des quelques trouvailles suffisamment circonscrites semble montrer différents profils types pour le Haut-Empire a) Aulus Gabinius et les légats b) les pseudo-philippes d'Auguste c) Auguste seul d) Les émissions latines Néron/Divin Claude e) de Néron 59 AD à Hadrien f) de Trajan à Caracalla et Elagabal. Ensuite, les trouvailles commencent à Caracalla et se terminent (sauf quelques Trajan ou Vespasien morts d'usure) à Trébonien.

On ne connait pas de contexte pour des Uranius non réformés. La trouvaille qui a livré presque tous les Uranius réformés connus ne contenait, semble-t-il, que des pièces de cet empereur et de cette émission. Il devrait donc y avoir huit valeurs de référence successives

a) Aulus Gabinius et les légats b) les pseudo-philippes d'Auguste c) Auguste seul d) Les émissions latines Néron/Divin Claude e) de Néron 59 AD à Hadrien f) de Trajan à Caracalla et Elagabal. g) de Caracalla à Trébonien et les Uranius initiaux avec une décroissance régulière calquée sur Rome h) les frappes réformées d'Uranius

retour
LES TÉTRADRACHMES SYRO-PHÉNICIENS 57 AC / 253 AD.